Page de base - Les beautés du Tournaisis

Les Beautés du Tournaisis
2000 ans d'histoire
Les Beautés du Tournaisis
2000 ans d'histoire
Aller au contenu
TITRE
Petit texte
26 juin 1784, l’empereur germanique Joseph II promulgue un édit qui interdit l’inhumation dans les églises, ainsi que les enterrements à l’intérieur des villes et des villages, et oblige la création de cimetières à l’extérieur des zones habitées, qui doivent être entourés de murs et où un espace doit être réservé aux protestants. C'est ainsi que la même année, les cimetières du Nord et du Sud ont été créés. Trop souvent oublié, un autre cimetière existe à Tournai dans le hammeau d'Allain, un quartier de Tournai. Actuellement, un travail de cartographie numérique des sépultures, mise en place de columbariums et la végétalisation des allées sont en cours dans nos cimetières.

Auparavant, comme un peu partout, les cimetières étaient en ville très souvent à côté d'église. On retrouvera des traces à
côté des églises comme à saint Quentin devenu un parc, à St Brice où en 1663 on exhuma la sépulture de Childéric, à l'église St Piat et à la Cathédrale Notre-Dame. À la rue perdue, le 15 février 1989, pendant les travaux d'une banque, on découvrira un sarcophage galllo romain fait de plomb qui se trouve actuellement au musée de l'archéologie.
TITRE
TEXTE


Créé avec WebSite X5
Les Beautés du Tournaisis
Retourner au contenu