Ses corporations - Les beautés du Tournaisis

Les Beautés du Tournaisis
2000 ans d'histoire
Les Beautés du Tournaisis
2000 ans d'histoire
Aller au contenu
Ses quartiers
15 quartiers qui font une ville
Ce dossier a été réalisé depuis Wikipedia et le site des amis de Tournai. Suivant mon observation, il y a actuellement quelques incohérences. De belles photos des bannière seront un jour publiées.

Nous sommes au Moyen Âge. Chaque corporation comprend 3 degrés : les maîtres, les compagnons et les apprentis. Elles forment une confrérie (une corporation) placée sous l'autorité d'un saint patron, dont les membres se réunissent pour un banquet annuel. Les artisans d'une même profession s'installent dans la même rue où l'animation est constante. Chacun travaille au rez-de-chaussée, dans un atelier qui ouvre sur la rue, de telle sorte que l’on puisse contrôler son ouvrage à n’importe quel moment. Chaque métier avait généralement son quartier ; aujourd’hui encore, nombre de rues tirent leur nom des artisans qui les occupaient.

cahque corporation est représenté par une bannière qui était au départ le symbole matériel de la victoire des corporations (indépendance vis-à-vis du pouvoir des échevins de la ville), c`est le drapeau si convoité. Chaque bannière comprenant généralement plusieurs branches était désignée sous le nom de la plus importante ... Avec chaque bannière, vous trouverez quelques lieux de paroisses où des corporations qui s'y étaient implantées. Ces bannières sont d'ailleurs visibles sur la Grand-Place de Tournai.

Il existe 36 corporations et donc 36 bannières avec à chaque fois une petite définition de chaque métier représenté et parfois sa rue.

  1. Les laboureurs qui retournent la terre avec un instrument aratoire, un outil à main (bêche ou houe).
  2. Les hautelisseurs qui font les étoffes
  3. Les chirurgiens qui opèrent les gens à main nue ou à l'aide d'instruments
    Les barbiers qui font la barbe au rasoir à main.
  4. Les brasseurs qui fabriquent la bière
  5. Les apothicaires qui n'est autre que le pharmacien
    Les épiciers qui fait commerce des épices
  6. Les tanneurs qui traitent la peau des animaux de manière à les conserver  et vend le cuir tanné
    Les corroyeurs qui assouplissent le cuir tanné . Ils étaient au Quai Vifquin (Rue de la Tannerie) , à la rue Merchendon (Rue Miercendon), à la rue du Corbeau (Rue des Conreurs)
  7. Les boulangers qui travaillent la farine pour en faire du pain,
  8. Les graissiers qui vendent de la graisse
  9. Les cabaretiers qui tiennent un établissement où l'on vend des boissons
    et
    les fruitiers qui vendent des fuits
  10. Les chaussetiers, bonnetiers et culottiers qui fabriquent respectivement des chaussettes, bonnets et culottes
  11. Les cordonniers qui créent et réparent les chaussures. Ils étaient à la rue de la Cordonnerie (Rue de la Cordewanerie)
  12. Les tailleurs d'habits qui confectionnent les habits
  13. Les orfèvres qui  fabrique des objets d'ornement, de table, en métaux précieux, en cuivre, en étain, en alliage,
    les vitriers qui vendent, coupent et posent les vitres et pièces de verre.
    les peintres qui appliquent de la peinture sur une surface, un objet.
    les étainiers qui fabriquent des objets en étain.
    les plombiers qui posent des couvertures en plomb, en zinc et des conduites dans des édifices.
  14. Les menuisiers qui travaillent le bois équarri en planches pour la fabrication de meubles. Elle était à la Rue Madame (Rue des Hugiers)
    les mandeliers (vanniers) qui travaillent l’osier et le rotin. *****
    les futailleurs qui fabriquent des récipients de bois en forme de tonneau pour le vin, les alcools, les huiles.
    et les pâtissiers qui font des gâteaux et tartes
  15. Les bouchers qui tuent ou fait tuer les bœufs, moutons... et en vendent la chair. Ils étaient à la rue de la Triperie (La Macelerie ou Machekelerie), rue de la Tête d'Or (Capon) et à la rue des Bouchers Saint-Jacques (Rue au Viel). Les abatteurs se trouvaient à la rue de l'Ecorcherie (Rue de l’Ecorche-Keval).
  16. Les fèvres qui travaillent le métal comprenant
    les serruriers qui font, réparent, posent des serrures, des verrous et fabriquent des clés.
    les chaudronnier qui fabriquent et vend des ustensiles réservés aux usages domestiques.
    les couteliers qui fabriquent, vendent des couteaux et autres instruments tranchants.
    les taillandiers qui fabriquent des outils et fers tranchants utilisés par les cultivateurs et certains artisans
    et les fondeurs qui fabriquent des objets en métal fondu.
  17. Les charpentiers qui taillent des pièces de bois pour obtenir l'ossature d'une construction.
    les mériniers qui vendent du bois
  18. Les gorreliers qui travaillent la peau de truie pour réaliser des bahuts, coffres et cassettes (petits boîtes).
    les armoyeurs (armuriers) qui fabriquent des armes et les vend.
    les quinquailleurs qui fabriquent et vendent des ustensiles en métal.
    Les teinturiers qui imprègnent les tissus de substances colorantes. Ils étaient au quai Notre-Dame (La Taintenerie)
  19. Les foulons qui pressent le tissu avec les mains, les pieds ou avec un rouleau. (repassage sans mouvement). Ils étaient à la rue des Foulons.
  20. Les maréchaux-ferrants qui ferrent les chevaux. Ils étaient aussi vétérinaires, dentistes et guérisseurs
    les charrons qui fabriquent des chariots, des charrettes, ainsi que les roues de ces véhicules.  Ils étaient à la rue des Carliers (Rue des Karreliers)
    les cloutiers qui fabriquent et vend des clous. Ils étaient à la rue des Chapeliers (La Lormerie)
    les éperonniers qui fabriquent des tiges de métal, terminées par un ergot ou une molette, que le cavalier fixe à la partie postérieure de ses chaussures pour piquer un cheval et activer son allure. Ils étaient à la
    rue des Chapeliers (La Lormerie)
    les selliers qui fabriquent et vendent des selles qui servent de siège aux cavaliers. Ils étaient à la rue des Chapeliers (La Lormerie)
  21. Les poissonniers qui vendent du poisson. Ils étaient au Quai des Poissonsceaux (Piscenerie)
  22. Les bateliers qui conduisent et entretiennent des bateaux destinés à la navigation intérieure. Leur Saint patron est Saint-Nicolas.
    et cordiers qui fabriquent des cordes
  23. Les gantiers qui fabriquent des gants
  24. Les tonneliers qui fabriquent et réparent des tonneaux
  25. Les filtiers qui fabriquent du fil à coudre
    les retordeurs qui assemblent en torsadant 2 ou 3 brins d'un fils plus fin pour le rendre plus épais
  26. Les maçons qui exécutent la partie des travaux constituant le gros œuvre d'une construction et les revêtements. Leur Saint patron est Saint Blaise
    les tailleurs de pierre qui coupent la pierre, en retranchent ce qu'il y a de superflu, pour lui donner une certaine forme, pour la rendre propre à un usage. Elle était au quai Taille-Pierres (La Taille-Pierre)
    les chauffayeurs (chaufourniers) qui assurent la bonne marche d’un four à chaux.
  27. Les fripiers qui revendent d’occasion des vêtements, du linge.
  28. Les pelletiers qui préparent, travaillent ou revendent des fourrures.
    et les chapeliers qui fabriquent ou vendent des chapeaux d’hommes.
  29. Les tisserands qui fabriquent des tissus sur une machine appelée "métier à bras".
  30. Les sayetteurs qui fabriquent de la saye et des étoffes de laine (grossièrement des tissus de laine)
  31. Les aiguelleteurs (aiguilletiers) qui fabriquent des cordons ferrés aux deux bouts qui servent à attacher les vêtements
  32. Les savetiers qui raccommodent des souliers
  33. Les épingliers qui fabriquent des épingles
  34. Les couvreurs qui construisent et réparent les toitures de maisons.
    les potiers de terre qui fabriquent et vendent des poteries à la rue des Poteries (La Poterie)
    et les plaqueurs qui étendent de la colle sur les pièces de bois à assembler et soumet ensuite celles-ci à l’action d’une presse.
  35. Les penneurs qui transportent par charrette les grains
    et les chartons qui fabriquent des charrettes.
  36. Les corroyeurs qui procèdent à la préparation des cuirs en croûte. (partie inférieure du cuir après avoir été fendu parfois appelé daim) à la rue des Corriers (Rue des Coriers) et à la rue du Corbeau (Rue des Conreurs)

On parlait tantôt de quartier. Voici la liste de ces quartiers où les corporations s'étaient implantées.

Fagoteurs : Rue des Brasseurs (Faisselerie)
Peigneurs de laine : Rue des Paniers (Rue des Piniers)
Le quartier de la cathédrale.
Créé avec WebSite X5
Les Beautés du Tournaisis
Retourner au contenu