Ses espaces verts - Les beautés du Tournaisis

Les Beautés du Tournaisis
2000 ans d'histoire
Les Beautés du Tournaisis
2000 ans d'histoire
Aller au contenu
Ses espaces verts
Pas pour rien que c'est la ville la plus verdoyante !
Savez-vous que selon le % de superficie, nous sommes une des ville les plus verdoyante? Dans le Tournaisis, la nature s'invite dans la ville et les chiffres le prouvent!

Tournai et ses villages comportent sur ses 21 500 ha (215 000 000 m²) :

350 Ha de parcs (44 X Le stade Roi Baudouin)
150 Kms de sentiers (37,5H de marche)
600 Kms de fauchage (2 allers 1 retour en vol d'oiseau Anvers — Arlon)
110 Ha de bois (un peu + du 1/3 des parcs)
600 vasques
22 Ha de cimetières
10 000 arbres

Une équipe de 50 hommes gèrent cela avec beaucoup de dévotion le tout orchestré par un chef amoureux de son métier et surtout de la nature. Ces parcs ont une histoire. Certains comportent encore des remparts et d'autres les ont perdu au fil du temps suite à leur démantèlement. Nos parcs comportent des arbres inhabituels importés dans le temps mais beaucoup d'entre eux n'ont malheureusement pas supporté la mini tornade du 14 août 1999.

Les mesures individuelles des parcs sont effectuées depuis l'outil de mesure de Google Map.

Prenez donc le temps de regarder et de vous promener à pied ;)
Le parc Georges Brassens (le parc communal)

Rebaptisé il y a peu Parc Georges Brassens par Mr le bourgmestre Paul-Olivier Delannois, le parc communal de 205 ares et de 670 m de périmètre n'est autre que les anciens jardin de l'abbaye Saint Martin converti en 1821 et composé en 1859. Au centre de cet immense par trône la statue à l'effigie du peintre Tournaisien Louis Gallait.  On y trouve dans la partie boisée du parc le monument dédié à Adolphe Delmée dont on lui doit notre hymne local "Les Tournaisiens sont là". La parc et le bâtiment qu'il habrite à savoir l'hôtel de ville sont classés depuis le 5 septembre 1936.
Le square Bonduelle

Situé à côté du parc Reine Astrid près de l'hôtel de ville, ce square de 12 ares et 146 m de périmètre doit son nom à Paul Bonduelle nait à Tournai en 1877 et décédé à Bruxelles en 1955. Il est un architecte belge représentatif de l'architecture éclectique et du style Beaux-Arts en Belgique. Un prix d'architecture porte son nom, le prix Paul Bonduelle. Ce square abrite, entre autre, le bâtiment des "amis de Tournai".
Le parc Reine Astrid

Ce parc de 48 ares et de 275m de périmètre se trouve entre la place Reine Astrid et l'hôtel de ville. Il se départage en 2 avec chacun une fontaine de béton. On y trouve une horloge solaire.
Le square Rogier

Ce square de 63 ares et de 364 m de périmètre jouxte le parc Georges Brassens. Il est entouré par le boulevard Lalaing, la rue de Barges, la rue du Chambge et la rue Rogier. Il se situe non loin de l'hôtel de ville et de l'hôpital CHWAPI. Il porte le nom d'un célèbre peintre tournaisien : Rogier de la Pasture.
Le square Marie-Louise

Parc de 67 ares et de 482m de périmètre, il est aussi appelé parc de la Justice. Il se trouve sur la rive gauche de l'Escaut à côté du palais de Justice. On y trouve une plaine de jeu éphémère ainsi qu'une fontaine d'eau portant sur son dessus une sculpture en métal et il y a peu une sculpture de métal en mémoire aux accidentés de la route.
Le parc du centre de la Marionnette

Ce parc se trouve dans le centre de la Marionnette (musée) non loin de la Grand Place à la rue Saint Martin.
Le parc de Bongnie

Ce parc de 155 ares et de 503 m de périphérique est aussi appelé le parc du clos des poussins. Il se trouve à la rue Allar Olivier à proximité du centre hospitalier du CHWAPI et du CPAS. Il possède un mur d'expression permettant l'exploitation des anciens murs comme tableau vivant. On y croise régulièrement des graffeurs.
Le square Roger Delannay

Ce square de 2,6 are et de 66m de périphérie est le dernier né de la ville. Aussi appelé parc du Fort Rouge, il est situé près du rempart rénové du même nom.
Il se situe entre la Grand Place et la rue Perdue, derrière l'église St Quentin et a été érigé en mémoire à un héros de guerre.
La plaine des manoeuvres

Cet immense espace vert de 1600 ares et de 1,7 Km de périphérie se trouve à l'entrée de la ville, devant le boulevard Bara et plus précisemment l'avenue des Frères Rimbout. Il regroupe une masse d'activité comme la maison de la culture, le hall sportif, un skatepark mais aussi un centre sportif en plein air. On y retrouve depuis quelques années la foire qui se déroule 2 X par an.
Le jardin du prince.

Ce square de 83 ares et de 467m de périphérie se trouve entre 2 bandes de circulation du boulevard Léopold, non loin du Jardin de la Reine.
Le parc du jardin de la reine

Avec ces 225,5 ares et 674 m de périphérie, ce parc est issu du démantèlement des ouvrages fortifiés qui formaient la défense de la ville sous l’Ancien Régime. Le square de la Reine est créé en 1872 sur l’emplacement qu’occupaient des remparts, des fossés et bastions qui défendaient l’ancienne porte des "Sept Fontaines". Il est constitué en majeure partie d’une pièce d’eau située à peu près au même niveau que l’Escaut, tout proche. Le parc a subi de plein fouet le violent orage de mai 2009 qui fut fatal à de vénérables arbres. Ce parc comporte un espace de jeu pour de grands enfants et doit subir une suite de rénovation. On y trouve également un point d'eau accueillant canards, poissons et tortues.
Le parc Henri VIII

Ce parc de 120 ares et de 466 m de périphérie se trouve sur la rive droite de l'Escaut et doit son nom à la tour henri VIII qui s'y trouve, un vestige de l'occupation anglaise en 1513. Cette même tour est encerclée par un échaffaudage depuis plus de 20 ans sans raison apparente. (on parle d'une rénovation qui n'a jamais eu lieu). Dans la passé, ce parc était entouré d'eau et un petit pont s'y trouvait. On pouvait voir il y a peu un vestige qui semble avoir été retiré lors de récentes rénovations. Il est dommage de perdre un bout d'histoire.
Le square Anne Franck

ce square de 62 ares et 440m de périphérie est situé entre l'avenue leray, la rue du Château, l'avenue Delmée et l'avenue Edmond Wilbaut face à l'école du château. Ce square porte le nom d'une adolescente morte en février ou mars 1945 à Bergen-Belsen en Allemagne nazie, connue pour avoir écrit un journal intime pendant deux années. La stèle est régulièrement fleuri par un.e anonyme qui n'hésite pas à entretenir sa pierre.
Le square Leray

Ce parc de 58 ares et 415 m de périphérie est situé entre l'Avenue Leray, la Place Verte, la Place Crombez et l'Avenue Henry Paris à proximité de la gare.
Le parc Crombez

Le parc Crombez est un parc de 88 ares et de 374m de périphérie qui se trouve devant la gare. Il doit son nom à Louis Crombez, ancien conseiller communal, bourgmestre de Tournai et membre du parlement dans les années 1800. Il était également ingénieur agricole et propriétaire terrien. À partir de ce 1er septembre 2021, le parc Crombez est devenu une zone de chantier dans le cadre des travaux d'aménagement du plateau de la gare et de la rue Royale. Il est donc devenu inaccessible et démuni de son charme. Un abri anti-aérien a été retrouvé lors du premier jour de chantier. L'entrée de l'abri avait disparu du paysage depuis la tornade de 1999. L'existence de cet abri était connue les autorités communales mais son emplacement exact restait flou. Construit dans les années 1930, cet abri a servi pendant la Seconde guerre mondiale. Il pouvait accueillir une cinquantaine de personnes.
Parc inaccessible actuellement
Le parc se trouve devant la gare
Le parc van Cutsem

Ce parc de 78 ares et de 532m de périphérie est situé à l'avenue Van Cutsem à proximité de la gare entre la parc Crombez et le parc Bozière.
Le parc Bozière

Le parc Bozière de 93 ares et de 414 m de périphérie se trouve non loin de la gare, en direction du centre commercial des Bastions. Ce parc doit son nom à Aimé-François-Joseph Bozière, brasseur, peintre, architecte, historien, héraldiste et archéologue belge né et décédé à Tournai de 1814 à 1873.
Le parc de Marvis

Ce parc de 120 ares et de 646 m de périphérie se trouve face au centre commercial des Bastions, sur la rive droite de l'Escaut et doit son nom à Gauthier de Marvis, ou Walter de Marvis, un ecclésiastique du comté de Flandre, évêque de Tournai de 1219 à 1252. Il abrite des morceaux du rempart de la seconde enceinte communale : Les tour Marvis.

Bon à savoir :
Le parc provient du comblement des fossées lors du démentellement des fortification grâce au remblaiement par des terres provenant de la citadelle.
Walter de Marvis fut à l’initiative de plusieurs ouvrages de construction, ayant ordonné notamment de bâtir une halle sur la Grand-Place, de reconstruire le chœur de la cathédrale de 1243 à 1255 et d’édifier l’église Sainte-Marie-Madeleine.
Le parc St Jean

Ce parc de 244 ares et de 623 m de périphérie se trouve face au centre commercial des Bastions, sur la rive droite de l'Escaut. Il abrite des morceaux du rempart de la seconde enceinte communale : Les tour St Jean situé entre les tours Marvis et l'Escaut.

Bon à savoir :
Le parc provient du comblement des fossées lors du démentellement des fortification grâce au remblaiement par des terres provenant de la citadelle.
Walter de Marvis fut à l’initiative de plusieurs ouvrages de construction, ayant ordonné notamment de bâtir une halle sur la Grand-Place, de reconstruire le chœur de la cathédrale de 1243 à 1255 et d’édifier l’église Sainte-Marie-Madeleine.
Le terrain militaire

Immense espace vert se trouvant dans le quartier dit luchet d'antoing sur la rive droite près du parc Marvis. Une demande d'en faire un terrain populaire est en cours.
Créé avec WebSite X5
Les Beautés du Tournaisis
Retourner au contenu