Ses produits locaux - Les beautés du Tournaisis

Les Beautés du Tournaisis
2000 ans d'histoire
Les Beautés du Tournaisis
2000 ans d'histoire
Aller au contenu
Ses créations
Les héritages du passé riche de Tournai
Ses matériaux
Il en ont fait la richesse de notre région
Sa pierre bleue.
La pierre bleue est une roche sédimentaire calcaire de couleur bleu gris. Sachez que la pierre bleue est utilisée comme marbre noir lorsqu'elle est polie. L’extraction et la transformation de la Pierre Bleue Belge résultent d’un savoir-faire acquis au fil des siècles et des évolutions technologiques.

Elle est extraite à l'origine dans de nombreuses petites carrières dispersées en région wallonne, puis avec l'industrialisation la production s'est concentrée sur quelques grands sites dont le Tournaisis qui connaît beaucoup de lieu encore bien conservé. L'économie de la région a énormément fonctionné grâce aux pierres bleues. Il suffit de voir nos enceintes, nos bâtiments et nos pavés pour voir que cette pierre fait partie intégrante de notre patrimoine. La cathédrale elle-même montre l'évolution du travail et de l’appareillage de la pierre bleue au Moyen Âge: encore des moellons et des pierres difficilement taillées à l'époque romane, puis des pierres bien taillées à l'époque gothique. La gare et la reconstruction partielle de la ville après les deux guerres mondiales en fit encore un bel usage, elle y est mise en œuvre dans des bâtiments néo-régionalistes ou avec diverses techniques plus modernes.

Au Moyen Âge et aux temps modernes, on l’utilisa principalement pour la structure et les murs du bâtiment (fréquemment associée avec la brique rouge et parfois le tuffeau jaune, en systèmes structuraux et décoratifs variés et complexes), et surtout les fondations, du fait de sa solidité, de son étanchéité et de sa capacité à fournir de gros blocs, ainsi que pour les dallages. Elle est aussi très anciennement exportée à grande échelle vers le nord de la France, la Flandre et la Hollande entre autres pour les seuils et les soubassements des maisons et des immeubles. On l'utilise maintenant dans tous types de pièces pour la décoration, en revêtement de sol, parement mural, plan de travail, évier… La pierre bleue est une pierre à bâtir mais également une pierre d’ornement.

Une des premières utilisations historiques de la pierre bleue fut les fonts baptismaux sculptés de style roman fabriqués à Tournai. les fonts baptismaux sont des mobilier ecclésiastiques utilisés pour le baptême dans les Églises chrétiennes. Elle sera exportée en France via l'Escaut.
Sa porcelaine
Les premières porcelaines datent du IXe siècle et proviennent de Chine. La porcelaine de Tournai est dite de pâte tendre. Une première manufacture semble avoir été fondée à Tournai en 1670. D'autres lui succèdent jusqu'au milieu du xviiie siècle. À cette époque la mode est à l'intimité, la commodité, etc. (en opposition au luxe du Roi Soleil). Cette mode va aussi toucher le monde de la faïence et surtout de la porcelaine, car la porcelaine plus fine joue un rôle de plus en plus significatif. Le monde de la porcelaine et de la faïence à partir de la fin du xviie siècle va connaître une forte expansion notamment grâce à la faïencerie de Saint-Cloud qui, dès 1677, fabrique de la porcelaine tendre, ce qui va influencer un bon nombre de faïenceries de par le monde comme Chantilly en 1725, Mennecy en 1734, etc. En novembre 1750, le Lillois François Joseph Peterinck adresse une requête au gouverneur des Pays-Bas, Charles de Lorraine : celle de pouvoir établir une manufacture de porcelaine à Tournai sous sa protection. Cette requête va lui être accordée donnant ainsi naissance à la porcelaine de Tournai, remarquable pour sa qualité et sa quantité produite au cours du temps.

La porcelaine tendre vernissée exige au moins deux cuissons. La porcelaine de Tournai, qui est une porcelaines particulière contenant plus de kaolin et moins de fondant, a besoin d'une température de cuisson spécialement élevée. La première cuisson est d'environ 1 100 °C. Elle donne le biscuit qui peut avoir été au préalable décoré de colorants de grand feu. L'objet obtenu est fragile et poreux. Après le séchage, cette pièce est trempée dans un bain de glaçure qui, après cuisson entre 1300 et 1 400 °C, donnera à la porcelaine son aspect final brillant et translucide.

Sa nourriture
Mangez local !
Ses gauffres à la cassonade et à la vanille.
Active dans la biscuiterie depuis plus d'un siècle (4 générations), c'est à la Gaufrerie MARQUETTE & FILS S.A. que l'on doit cette recette. Cette délicieuse spécialité belge de forme ronde ou ovale est unique dans le monde entier. Envie d'en commander? Vous en trouverez dans de grandes enseignes mais aussi dans leur site internet. Sachez que certaines de nos boulangeries les réalisent également.

Rendez-vous dans le site de l'office du Toursime de Tournai pour apprendre à les faire vous-même.
Sa faluche
La faluche est un pain traditionnel du Nord-Pas-de-Calais et de la région de Tournai en Belgique. La faluche est un pain blanc, moelleux et dense. Elle n'est ni vraiment ronde, ni vraiment plate, un peu comme un ballon de football écrasé. Elle est généralement mangée chaude au petit déjeuner ou au goûter, coupée en deux avec du beurre et de la vergeoise (sucre recuit de betterave), dont la région est grosse productrice et qui y est appelée cassonade. Elle se mange aussi salée avec de la viande à kebab, salade, tomate, etc.

Elle est fabriquée avec de la farine, de la levure de boulanger, de l'eau, un peu de sel et du beurre. (Cliquez sur la photo pour regarder l'émission de la Une)
Son pichou
En picard, ''Pichou'' signifie fontaine. Il s'agit d'un petit pain fabriqué uniquement durant la période de carnaval et jeté du haut du beffroi le samedi après-midi, comme le veut la tradition. Le pichou attrapé, c’est la chance assurée
À chaque folklore son côté superstitieux même si ce dernier est tout récent. Au Carnaval, il semblerait que le petit pain amène la chance.
Son Clovis
Le Clovis, ce cake à la frangipane et confiture d’abricot, dont on profite le mieux à l’heure du thé, fait également la fierté de la Pâtisserie Quenoy.  Ce gâteau, partie intégrante du patrimoine culinaire tournaisien, a été imaginé par l’association des Pâtissiers de Tournai, à l’occasion du 1.500e anniversaire de la mort de Childéric et de l’accession au trône de Clovis en 1981. Envie de le goûter? Allez vite l'acheter à la Pâtisserie Quenoy !
Ses ballons noirs
Ce bonbon, à la forme pyramidale si particulière et dont la recette vient de l’arrière-grand-père de Nicolas Quenoy, est préparé dans une casserole en cuivre. On ne connait pas sa date exacte de création mais il a été mis d'accord de le dater de 1838. Il est composé de trois sucres différents. La pâtisserie Quenoy est le dernier lieu où l'on fabrique ce bonbon, depuis plus d'un siècle. Le ballon noir est, ou était, la plus célèbre confiserie tournaisienne et est encore vendu aujourd'hui à des amateurs. Le ballon noir a une longue histoire dans notre ville de Tournai et était autrefois spécialement utilisé l’hiver pour ses vertus apaisantes pour la gorge. Aujourd’hui, ces confiseries peuvent également être déclinés sous d’autres formes comme, par exemple, la glace aux ballons noirs. Allez vite l'acheter à la Pâtisserie Quenoy !
Sa salade Tournaisienne
La salade tournaisienne du lundi perdu est une salade d’hiver composé de mâche, oignons, pomme, chicons (endives), chou rouge au vinaigre, de haricots blancs, d'huile de tournesol, de vinaigre, de sel et de poivre du moulin.
Son mutiau
Ce fameux pâté de tête pressée, un vieille spécialité culinaire de Tournai, dites « mutchau », écrivez « Mutiau », il est la preuve que la tradition n’est pas morte : elle se crée et se re-crée tous les jours.  Une guilde, créée en janvier 2014 par quelques passionnés du folklore et de la gastronomie de Tournai, s’est donné pour but de défendre et de partager les produits de bouche locaux en général, et le Mutiau en particulier, tout en perpétuant les traditions liées au folklore tournaisien.

Recette de Mutiau reprise de la guilde du Mutiau

Pour faire un bon mutiau, enfin, celui que j'ai toujours mangé,vous pouvez essayer ma recette de famille.
Il était réalisé au moyen d'excellentes viandes dont des joues de porc, du bouilli, du lard, des os à moelle et surtout mais que les 3/4 ne mettent jamais de la langue de boeuf, d'autres restants de viande peuvent aussi être incorporées. Le tout doit aller dans une marmite couverte d'eau, bien écumer, ensuite ajouter les légumes pour que le bouillon soit généreux, oignons, poireaux, feuilles de céleri vert, carottes, sel et poivre (attention aucune autres épices) et cuire longuement jusqu'au moment ou les viandes se détachent très très facilement. Enlever les petits os et les croquants .Goûtez le bouillon pour voir si l'assaisonnement est excellent. Si tel est le cas, passez toutes ces viandes au "passe-vite" et non au mixer. Quand c'est fait, ajouter des échalottes finement ciselées un tout "petit peu d'ail" et du persil (aucune autres épices). Quand toute la mixture a bien été écrasée, on la dépose dans une assiette profonde et on l'arrose de bouillon brûlant, c'est ce qui gélifie le mutiau. Attendre le refroidissement et dégustez l'mutiau à Jacques.
Ses alcools
Du local à boire avec modération.
Sa mutiau
La brasserie Cazeau de templeuve est le concepteur de cette bière. L'idée vient d'un des membres de la guilde du Mutiau afin de trouver un nectar qui complèterait le célèbre mutiau. C'est donc en janvier 2014, lors de la création de la guilde qu'est apparu à tout jamais cette bière améliorant ainsi les traditions liées au folklore tournaisien.
La Tournay
Nous les devons à la La Brasserie de Cazeau situé à Templeuve, une brasserie familiale artisanale créée en 1753, une entreprise familiale sur 8 générations de brasseurs hautement passionnées.

La TOURNAY est une bière artisanale déclinée en 5 gammes brassée dans la plus pure tradition des bières belges de fermentation haute.
La TOURNAY est la seule bière brassée dans l'entité de Tournai. Refermentée en bouteille, non filtrée et non pasteurisée, la TOURNAY est une bière naturelle sans épices ajoutées.

Vous pouvez lire, imprimer et télécharger le PDF très instructif en cliquant ici
Amer Labiau.
L'amer labiau est un apéritif à base d'oranges 100 % naturel et à base de plantes.

Situé à Wiers, l'histoire de l'entreprise débute en 1894 lorsque Auguste Labiau, fabricant d'hydromel installé à Bonsecours, décide de mettre au point un nouvel apéritif. Après être passé dans les mains expertes de Auguste et de son fils Marcel, se sera Jacques Bourdon, le gendre de Marcel Labiau qui reprendra les rennes. Actuellement, c'est Pierre Bourdon, le fils de ce dernier qui assure la continuité.

L'Amer Lambiau est le produit phare de la distillerie qui utilise une trentaine de plantes et de fruits importés du monde entier mais elle produit également d'autres produits, Le Guignolet kirsch, un apéritif naturel à base de cerises, le Grand Marignan, liqueur composée de cognac aromatisé aux écorces d'oranges, la Bernardine, l'Elixir, le Monastère, liqueurs digestives aux plantes des montagnes, le Genièvre pur baies, et un cocktail Labiau. Voir moins
Distillerie Gervin
Impossible donner le nom d'un seule boisson pour la simple et bonne raison qu'il en existe beaucoup provenant de la distillerie Gervin, une entreprise familiale situé dans la région de Péruwelz qui a ouvert ses portes en 1976. Elle propose d'ailleurs une visite guidée. Pour les citer, je commence par "El lapin qui braie" et "El rototo du lapin" devenu un incontournable du lundi perdu créé en *** mais il existe aussi la Gervin 2.0, Classic, premium et distillery.
Le tournaisien et la tournaisienne
Le Tournaisien et la Tournaisienne est un apéritif à base de vin cuit à servir à l’apéro. Le Tournaisien est un apéritif rouge à base de cerise tandis que la Tournaisienne est un apéritif blanc à base de pêche.
La distillerie qui les fabrique est située à Ypres en Flandre mais le patron est un Tournaisien. Il s'agit de la distillerie "les vins de Six" dont le patron, un Kainois est Bernard Six.
Sa tisane
Une boisson aux multiples vertues.
La tournaisienne.
À ne pas confondre avec l'alcool du même nom, la tournaisienne est une tisane produite par Natorea qui peut se déguster chaude comme froide et même toute la journée. Elle est conçue sur base de quelques plantes traditionnellement utilisées dans la région. Sortie officellement le samedi 1er octobre à 10h30, il vous suffira de pousser la porte de cet agréable endroit situé à la rue Dorez à Tournai ou depuis leur site internet.
Ses cafés
Le boost local
Cafés 5 clochers
De souche tournaisienne et fier de sa cathédrale, Mr Robert FRETIN créé en 1950 son entreprise artisaname qu'il nomme les "Cafés 5 Clochers". Son fils Michel Philippe le fils de ce dernier reprendrons le flambeau.  Il compte actuellement une gamme de 7 cafés en mélange et 4 cafés d’origines soit un choix de 11 qualités de café décliné en grains ou moulu ou en pads senséo (mais pas les dolce gusto ni nespresso) .

En leur magasin, ils ont aussi du matériel mais compte tenu de la vente ca reste accessoire. Ils vendent leurs cafés dans leur magasin mais également auprès d’environ 50 revendeurs . Pour ce qui est du contrôle, un gros travail de sélection des cafés auprès des producteurs habituels même s'ils ne maitrisent pas le travail du producteur (cueillette, méthode de préparation du café vert). Ensuite vient bien sur leur travail principal de torréfaction et d’emballage.
Les fins cafés Favot.
Depuis 1875, la maison Favot torréfie une sélection des meilleurs cafés du monde au sein de son magasin, en plein cœur de Tournai. Vous y découvrirez également une sélection de thés. Installée dans une maison de style Louis XIV, la boutique vous charmera tant par ses produits que par son cadre. Dès qu'on entre dans cette échoppe, on est frappé par les anciennes machines au look désuet encore utilisées pour torréfier et moudre le café. Il a été repris en 2008
Les cafés Leroy et Chaval.
Il y a presque 100 ans, commence une belle aventure avec Anselme Leroy : la torréfaction des cafés. Depuis, elle n’a pas quitté la sphère familiale. Dans le souci de conserver les petites torréfactions régionales, les Cafés Hivre et les Cafés Chaval se sont unis à ce dernier. il existe une large gamme de cafés de compositions et de goûts spécifiques. Et pour être complet, le magasin vend ses machines et s'occupe des réparations.
Torrefaction De Cafe L.E.C.
Situé à la place de Cordes à Cordes (Frasnes-Les-Anvaing) depuis 1958, la petite entreprise familiale se transmet de génération à génération en gardant ses valeurs de départ. Plus de 10 sortes de café en arabica moulu ou en grain est proposé. Les cafés verts et crus proviennent des meilleurs du monde de différents continents. Chaque café a ses caractéristiques bien à lui. Ils sont mélangés afin d'obtenir des saveurs parfaitement parfumées, épicées et digestes.

Ce sont d'anciennes machines qui sont utilisées pour réaliser son café avec amour ... Il ne réalise pas de grandes quantités, il faut donc en profiter quand il sont en vend ! Vous pouvez trouver ces cafés dans leur boutique à la place de Corde, dans les delhaize de Antoing et (j'ai oublié le lieu) mais aussi dans les marchés suivant : Lundi : Bracquegnies, Mercredi : Enghien, Jeudi : Ath, Vendredi : Amerie et Samedi : Framerie.

Suivez-les sans attendre sur leur page Facebook !
Ses éditeurs.
La soif de la connaissance et de son partage
Casterman
Casterman est une maison d'édition de bande dessinée et de livres pour la jeunesse créée en 1777 à Tournai (Belgique) par Donat Casterman, fondateur d’une lignée d’éditeurs-imprimeurs qui a connu sept générations de Casterman jusqu’à 1999 qui a été racheté par le groupe Flammarion et ensuite en 2012 par Madrigall, maison-mère de Gallimard et troisième groupe d'édition français.

Le catalogue actuel s’est construit autour de Tintin et de Martine, deux œuvres plébiscitées sur toute la planète, autant par les enfants que par leurs parents. En complément de ces prestigieux piliers, Casterman publie, tant en littérature Jeunesse qu’en Bandes dessinées, de grandes séries classiques (Alix, Corto Maltese, les Cités Obscures, Martine, Ernest et Célestine ou Émilie) et des sagas innovantes (Lastman, UW2, Cherub ou Bodyguard).

Édition Chloé des Lys
Créées en 1999, les Editions Chloé des Lys sont situées à Barry, dans la « couronne verte » de la ville de Tournai.  Elles publient romans, nouvelles, poésies, témoignages à compte d’éditeur.
Atypique dans le paysage du monde de l'édition, notre maison est pilotée par des bénévoles, eux-mêmes écrivains donc sensibilisés aux problèmes que les auteurs rencontrent au jour le jour.
Si nous avons choisi de ne pas limiter notre ligne éditoriale, nous ne publions que les textes de qualité qui sauront trouver leur place auprès des lecteurs.
Ethique, entraide, écoute restent le credo de notre maison d'édition. Nous évoluons sans cesse afin de coller aux exigences d'un monde éditorial en perpétuelle mutation.
Les Déjeuners sur l'herbe éditions asbl
Les Déjeuners sur l'herbe est une petite maison d'édition créée en 2005, qui propose, au gré des rencontres et des plaisirs, des textes originaux d'auteurs méconnus, inconnus, célèbres parfois ou seulement de passage...
Émotion, sensibilité, plaisir, liberté dictent le choix des titres.
Le but est avant tout de faire exister des textes, de beaux textes (théâtre, poésie, nouvelles, romans…), «emballés» comme ils le méritent et ainsi pouvoir partager le plaisir des mots avec qui le voudra... Il est d'abord et essentiellement question de plaisir !
Cela expliquant ceci : le nombre de titres est donc volontairement limité ainsi que le tirage
Mais encore ...
Les inclassables
Le jeu de fer
Le Jeu de fer est un jeu de la région de Tournai en Belgique, qui se joue principalement dans les cafés et dans des salles lors des compétitions. Il est né au début du XXe siècle dans le nord de la France, où il s'appelait à l'origine Jeu de plomb. Il a ensuite pratiquement disparu pendant la guerre, pour réapparaître à Tournai grâce à la Fédération du Jeu de fer.

Le jeu se joue à deux joueurs ou deux équipes et se déroule sur une sorte de table d'environ 40 cm de largeur, 3 m de longueur et 1 m de hauteur. Il s'agit d'envoyer des palets, à l'aide d'une queue, le plus près possible d'une tige en métal, l'étaque, en évitant les obstacles et en gardant bien le palet sur la table de jeu. Chaque joueur possède quatre palets et chacun de ses palets qui se trouvera plus près de la cible que ceux de son adversaire marque deux points. Les obstacles situés sur la table de jeu sont dans l'ordre : Une arche, le joueur peut faire passer son palet en dessous ou sur les côtés; et deux paires de tiges en métal identiques à l'étaque.

La piste de jeu est légèrement plus basse au centre que sur les côtés, les palets sont légèrement bombés et la queue est légèrement biseautée, ce qui permet de donner des effets lorsqu'on lance le palet. Le palet doit également être frotté sur de la paraffine et la table couverte de poussière de marbre pour que ça glisse mieux.
Créé avec WebSite X5
Les Beautés du Tournaisis
Retourner au contenu